Quatre rythmes fondamentaux

Le rythme donne la possibilité à chacun de se saisir de ses propres forces et capacités. Au cours de son cheminement, l’enfant construit, par l’expérience, des bases et des structures solides sur lesquelles viendront prendre appui les acquisitions conceptuelles ultérieures.

De plus, le rythme prend une place importante, qu’il soit lent ou rapide, mais aussi, oscillation entre centre et périphérie, entre expansion et concentration, il amène l’enfant à se saisir de son organisme physique. Il permet une respiration dans laquelle peut naître le mouvement intérieur. Une nouvelle force s’éveille, celle de l’être individuel de l’enfant.

La respiration entre jeux libres et moments organisés, entre mouvement et calme permet à l’enfant de trouver son centre. C’est pour cette raison que l’on apporte un soin particulier aux quatre rythmes fondamentaux (quotidien, hebdomadaire, mensuel et annuel) car ils sont à la base de tout l’apprentissage et de la réussite de la pédagogie Waldorf.

En respectant le rythme de la journée, de la semaine et de l'année, avec les fêtes et les saisons, l'enfant comprend la vie d'une année à l'autre et grandit dans une certaine sécurité.